September 26, 2017 Abdeldjallil SOAL 0Comment

De nos jours, nous rencontrons différents problèmes dans nos villes de la pollution en passant par la surconsommation d’énergie à des embouteillages quotidiens. Pour trouver des solutions à ces problèmes chacun à un rôle à jouer. Pourtant si certains le voient comme un frein, j’y vois, en tant qu’ingénieur, plutôt une opportunité. Comme le dit le proverbe chinois, quand le vent du changement souffle, certains construisent des murs, d’autres des moulins à vent. Afin d’économiser, on peut soit interdire, limiter ou tout simplement faire autrement.

Les technologies vont jouer un rôle important pour construire le lendemain. Aujourd’hui nous assistons à une digitalisation de nos villes, nos maisons, nos immeubles et dans cet article je vais vous parler de la digitalisation de l’éclairage public qui est un domaine qui prend de plus en plus d’ampleur. Mais avant cela il faut se poser une question quel est le problème d’éclairage tel qu’il est mis en place aujourd’hui ?
La majorité d’entre nous n’y voit aucun problème tellement nous n’y sommes habitués. Les lampadaires contenus dans nos routes sont soit éteints soit allumés à 100% qu’il y ait beaucoup, peu ou aucun trafic. Cela représente à l’échelle d’une ville ou d’un pays une dépense énorme en énergie, la digitalisation de l’éclairage public va apporter une solution à cette surconsommation on passe ainsi d’un système on/off à un éclairage intelligent selon les conditions.

Cette transition se basera sur une technologie LED. Aujourd’hui nos routes sont jaune orangée et cela est dû aux lampes à vapeur de sodium qui en plus de leur consommation importante en énergie coute extrêmement cher.En remplaçant ces derniers par des lampes à LED nous économiserons de l’argent de par leur cout, par leur
durée de vie qui est plus importante mais surtout parce qu’on pourra contrôler la luminosité, 100, 70 ou 30% tout dépendra du flux de circulation et du type de la route.

Ainsi le mariage entre l’internet des objets et la technologie LED donnera naissance à ce qu’on appelle un éclairage public intelligent chaque lampadaire sera équipé
de contrôleurs qui auront la capacité de contrôler la luminosité en fonction des conditions qui les entourent. Ils pourront communiquer dans un réseau informatique grâce aux courants porteurs ou en radiofréquence le tout dans un système de gestion centralisé. La gestion sera faite ainsi à distance et en cas de panne d’un composant on pourra le localiser et en connaitre la cause. La programmation des contrôleurs permettra d’adapter l’éclairage à un temps donné pour chaque type de route,et il est estimé que des économies d’énergies de l’ordre de 70 à 80% sont possible grâce à ce système intelligent (vous pouvez visiter ce lien pour voir un prototype).

Mais ce n’est pas tout, la digitalisation de l’éclairage public n’a pas que pour but d’economiser de l’énergie, en effet les luminaires sont omnipresent dans une ville et représentent un emplacement stratégique pour mettre en place un réseau globalisé. Ce réseau permettra de mettre en place, grace aux données collectées par les contrôleurs, d’autres applications qui entrent dans le cadre des villes intelligentes, on peut citer les smart parking, une gestion optimisée des feux de circulation, des informations en temps réel sur le flux des véhicules, aidera aussi à la prise de décision dans différents domaines.

L’eclairage intelligent est un moyen évident qui permet de réduire la consommation d’energie et leur empreinte sur l’environnement mais il nécessite un investissement important au début c’est donc aux investisseurs et aux collectivités locales d’encourager ce type de projet afin de réduire les pertes considérables en energie et de préparer les cités intélligentes de demain.

Leave a Reply